Formations - Chambres d'agriculture Pays de la Loire , retour à la page d'accueil
 Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes les actualités > Ils sont partis à plus de 100 en Allemagne ! Carnet de voyage...

Ils sont partis à plus de 100 en Allemagne ! Carnet de voyage...

Flux RSSImprimer la page

Les jeunes de la promotion CS Porcs, ont récemment rendu visite à nos voisins d'Outre-Rhin, dans le cadre de leur cursus au CFA AGRILIA Formation. Voyages d'étude, échanges, découvertes, ils nous ont livrés leurs impressions notées tout au long de ce périple inoubliable, en un carnet de voyage unique.

"Ce lundi, nous avons commencé notre journée par une visite du centre de recherche, de développement et de formation de Triesdorf, seul centre du Sud de l'Allemagne. L'école a un effectif de 3 000 étudiants, avec l'avantage d'avoir les différentes productions à moins de 50 m des salles de classes pour un système de théorie et de pratique.

On a pu observer qu'ils sont très soucieux de la cause environnementale. Là-bas, il est nécessaire d'acquérir 6 ans de formation pour devenir maitre de l'agriculture. Cette formation est équivalente au BTS. La formation dispose d'un élevage de 120 truies en système naisseur. Les porchers expérimentent différents équipements et matériels d'élevage. Les truies sont de race "Edeschtein", race locale en Allemagne (Large White X yorkshire), et sont croisées avec du Landrace. Pour répondre à la demande des abattoirs, ils recroisent les truies avec du Piétrain pour atteindre l'objectif de taux de muscle défini par l'abattoir. Ils font leur auto-renouvellement. Ils sont aux normes bien-être pour le logement des truies gestantes depuis 1988. L'air extrait des porcheries passe à travers un système de filtation composé de fibre de coco et d'humus. Cet équipement est effectif depuis 1990 en raison de la loi qui oblige à limiter les odeurs à proximité des tiers. Les aliments sont produits à la ferme à partir des céréales produites sur l'exploitation. Pour complémenter ces aliments, des minéraux et du soja sont ajoutés. La surface de l'exploitation est de 200 ha.
 
Ensuite, nous avons visité une exploitation familiale qui se transmet depuis 4 générations. Dans cette exploitation nous trouvons 230 truies, les exploitants sont naisseurs-engraisseurs et possèdent même un élevage de taurillons, un système de méthanisation et des panneaux photovoltaïques. Les exploitants ont aussi une autre activités extérieure (jardinage, déneigement...).

L'exploitation est gérée par une holding qui contient 7 sociétés bien distinctes. Les truies sont de races Danoise inséminées avec du Piétrain. Les animaux sont nourris par une fabrique d'aliments à la ferme (FAF) céréales et mais humide. Le soja et les minéraux sont achetés a l'extérieur. Les porcs sont envoyés à l'abattoir à 120 kg à la demande de l'abattoir. Après discussion avec l'éleveur, le coût de construction des bâtiments est élevé.
 
Pour les deux visites que nous avons faites, nous avons été reçus chaleureusement par les enseignants et les agriculteurs. Ils nous ont expliqué l'agriculture en Allemagne et nous nous sommes aperçu que c'était différent en France. En Allemagne, les parents font don de leur exploitation. En contrepartie, les enfants doivent fournir une pension à leur parents. Les locations des terres est de 700 €/ha, l'achat des terres est de 30 000 €/ha, le prix du cochon s'élève à 1,68 €/kg."


Carnet de voyage de Boris A., février 2013, AGRILIA Formation